Écrits

  • L’histoire culottée du vin nu

    Je me trouve dans l’ambiance exquise que seules peuvent créer un plafond bleu nuit illuminé d’une pleine lune, les vapeurs d’un verre de vin à l’étrange robe orangée à portée… Read More

  • Petits merdeux, bande de jalouses

    À mon paps, C’est en réalité la petite brume de Jean-Pierre Rochat qui a motivé ce texte conçu pour rompre les clichés jaloux adressés par des petits merdeux. Petite brume,… Read More

  • Les folles histoires merdiques de Billy

    Pour des raisons évidentes d’anonymat, le nom du protagoniste a été modifié. En réalité, ce n’était pas forcément nécessaire car le Billy en question n’a aucun embarras concernant ses moments… Read More

  • Vues à la télévision

    J’entends les médias leurs crisressasser les bombes et les malheursentre deux tares pandémiques Je vois les vérités -nul doute- d’un monde punisans justicela boîte ne sait que raconter l’horreuret la détresse… Read More

  • Une flèche perdue

    – Pourquoi tu ne tires par cette satanée flèche ?– Parce qu’elle n’atteindra jamais son but. Je n’ai pas envie de la perdre.– Mais de quoi me parles-tu ? Bien… Read More

  • Rien n’est constant, si ce n’est le changement

    L’inconfort est l’unique confort. Il est la seule douleur qui conforte la vie. La seule couleur que comporte la vie. Il est cette voie à l’arrivée indéfinie. Cette voix qui,… Read More

  • fulgurances de joie

    Un saut, la poudre gicle. Des flocons retombent sur ton visage, l’arrosent de légèreté. L’aube est à quelques minutes de nous. La première neige recouvre le terrain de basket de… Read More

  • La tête sur terre, les pieds dans les étoiles

    “Elle n’a qu’à ouvrir l’espace de ses bras pour tout reconstruire” chantait déjà Cabrel. Il ne l’a pas cherchée sur Mars, que je sache. L’espace ressasse a priori les contours… Read More

  • Une prison pour une autre

    Âmes sensibles ne pas s’abstenir. Un frère, une sœur, un parent, une amie, une connaissance, une inconnue et puis merde, des êtres humains, comme toi et moi. Pour leurs familles… Read More

J’ai retrouvé sans peine l’endroit de nos haltes, tant il demeure inscrit au plus profond de ma mémoire. Je crois que je pourrais fermer les yeux et, sans même tâtonner, m’y diriger tout droit.

Raphaël Aubert, Sous les arbres et au bord du fleuve & autres récits. 2021.

Inscription à la e-lettre